Comment choisir ses bâtons pour la randonnée, la marche nordique et le trail ?

Pourquoi me munir de bâtons de marche ?

En plus de vous fournir un meilleur équilibre, ils vont vous aider à améliorer vos performances en facilitant votre progression et en diminuant la force de l’impact sur vos genoux.

C’est quoi la marche nordique ?

A l’inverse d’une simple randonnée ou d’un trekking, la marche nordique va solliciter 80% des muscles tout en restant une activité douce et accessible à tous.

Tout droit venue de Scandinavie, cette activité qui s’inspire du ski de fond consiste en une marche accélérée, le but étant d’accentuer le mouvement naturel de balancier des bras pendant la marche en propulsant le corps vers l’avant à l’aide de bâtons.

Il s’agit de faire des mouvements amples avec les bras, sans forcément vouloir aller vite, ce qui va faire travailler tout le haut du corps. Il faut également rester bien droit, ce qui musclera vos épaules, votre dos ainsi que vos fessiers.

Ses effets bénéfiques sont nombreux, elle va entre autres renforcer vos fonctions respiratoires et cardiaques, vous permettre de perdre du poids rapidement, muscler 80% de votre corps, soulager votre dos et vos genoux.
C’est l’un des sports les plus complets, ultra efficace pour garder la forme, il fait aussi bien travailler le bas que le haut du corps, le tout sans avoir nécessairement à dépasser ses limites. On peut le pratiquer toute l’année, partout !

Les différentes parties du bâton de marche :

1 –   La dragonne

Très pratique, la dragonne est une sangle que l’on enfile autour du poignet afin de soulager les mains et les avant-bras, elle sert aussi à limiter les frottements.

2 –   La poignée

Elle vous permet de maintenir le bâton de manière optimale grâce à son ergonomie.

3 –   Le manchon

Le manchon entoure le haut du bâton et vous permet de le tenir durant les montées.

4 –   Les brins

Le poids et la résistance des brins dépendent de votre activité et de votre niveau.

5 –   La rondelle

Par beau temps elle évite au bâton de se coincer dans une fissure et de casser.
En hiver elle empêche le bâton de s’enfoncer dans la neige.

6 –   La pointe

Elle amortie l’impact et permet de s’appuyer.

1)      La taille des bâtons

Vos bâtons de marche doivent être adaptés à votre taille afin d’éviter des douleurs au niveau du dos et d’en tirer un maximum de bénéfices. Par exemple le choix d’un bâton trop petit vous forcera à avancer le dos courbé.
L’avant-bras tenant le bâton doit être parallèle au sol et le coude former un angle droit.

La taille du bâton correspond à votre taille x 0.7

Par exemple :

Si je mesure 1.72 cm : 172 x 0.7 = 120.4. Il me faut un bâton de 120cm.
Si je mesure 1.70 cm : 170 x 0.7 = 119. Si vous tombez sur un chiffre entre deux tailles de bâton, nous vous conseillons de choisir la taille en dessous, ici on optera donc pour le bâton de 115 cm.

2)      Le matériau des tubes

Pour la marche nordique et le trail : Optez pour un bâton qui mélange fibre de verre et carbone, sachant que le carbone doit constituer au minimum 50% du tout.
La fibre de verre est un matériau extrêmement léger qui absorbe les vibrations.
La fibre de carbone apporte de la solidité à la fibre de verre sans pour autant l’alourdir mais en augmentant sa résistance.

Pour la randonnée : Pour la pratique de la marche, l’aluminium est l’alliage le plus répandu car il allie résistance, légèreté et son prix est plus attractif que pour d’autres alliages.

3)      Le poids du bâton

Le poids du bâton va surtout dépendre des matériaux utilisés. Des bâtons plus légers seront toujours plus agréables à porter.

Si vous êtes débutant, nous vous conseillons de vous reporter sur un bâton plus lourd en aluminium qui sera moins cher et vous permettra de découvrir ce sport. Si cela vous plait vous pourrez alors vous tourner vers un bâton plus technique et donc plus léger et plus cher qui vous apportera un plus grand confort et de meilleures performances.

4)      La dragonne ou le gantelet

La dragonne pour la randonnée
Elle permet de reposer le poignet au moment de la poussée et évite de perdre le bâton.

Le gantelet pour la marche nordique et le trail
Contrairement à la dragonne, le gantelet permet de facilement lâcher puis reprendre le bâton en main, geste essentiel dans la pratique de la marche nordique pour effectuer des mouvements amples avec les bras. Le gantelet permet de ramener facilement le bâton dans le creux de la main.

5)      La poignée

En liège, en caoutchouc ou en mousse, les poignées vous permettent de tenir fermement le bâton, en vous évitant des ampoules. Lors de la pratique de la marche nordique, vous êtes amené à constamment lâcher puis reprendre le bâton, et donc à ouvrir puis refermer la main, ce qui peut entraîner de la transpiration et rendre vos mains moites.
Le liège absorbe la transpiration et permet une bonne prise en main. Ces poignées sont confortables et assez durables.
Le caoutchouc  glisse et n’absorbe pas la transpiration. Ces poignées sont durables et assez confortables.
La mousse absorbe la transpiration et permet une prise en main confortable. Elle est légère et un peu moins durable.
Le plastique est durable et bon marché. Il est moins confortable et peu faire transpirer.

La poignée est le lien entre vous et le sol. C’est par là que passe une partie de votre poids et de celui de votre sac à dos. Elle doit être confortable à tenir et éviter les frottements.

6)      La pointe

C’est la partie du bâton qui entre en contact avec le sol et qui subit donc le plus de chocs. Elle doit être résistante et durable. Vous avez le choix entre :
La pointe droite, qui convient à tous les types de terrains et vous pouvez facilement y ajouter un embout en plastique pour un usage sur route.
La pointe inclinée, celle-ci est moins commune et permet un usage sur des terrains moyennement meubles comme les forêts.

Pour une utilisation sur l’asphalte, utilisez des embouts de protection afin de mieux adhérer à la surface et de réduire les nuisances sonores.

7)      Les types de bâtons

a)      Télescopiques à vis

–> Pour la randonnée occasionnelle ou à la journée avec un petit sac à dos

–> Pour initier les enfants à la marche nordique ou pour réduire l’encombrement

–> Pour des trails avec utilisation ponctuelle du bâton sur des parcours techniques

Pour les mettre à la hauteur souhaitée, il suffit de faire glisser les brins (en suivant les graduations) puis de les visser. Après utilisation, il faut simplement les dévisser puis les faire coulisser.
Ce système est le plus répandu et permet aux randonneurs de s’équiper sans se ruiner. Le système de réglage est simple d’utilisation, veillez à bien serrer les vis au risque que le bâton ne se desserre pendant la marche, ce qui risque d’entraîner une chute.

b)      Télescopiques à clip

–> Pour la randonnée régulière avec des terrains difficiles

–> Pour la marche nordique (depuis peu les fabricants ont lancé un nouveau type de bâtons ajustables adaptés aux passionnés de marche nordique).

–> Pour des trails avec utilisation ponctuelle du bâton sur des parcours techniques

Pour les régler à la hauteur désirée il vous suffit de faire glisser les brins, puis de rabattre les clips contre le bâton pour les fermer. Après utilisation il suffit de rouvrir les clips puis de faire coulisser les brins.
Légèrement plus onéreux que le système à vis, le système à clip est très fonctionnel et efficace.

c)      Pliage en Z

–> Pour toutes les activités, ils se plient à tout moment et se rangent facilement dans le sac

Les brins sont reliés entre eux par un simple élastique, il suffit de les déplier et de les emboiter les uns sur les autres pour former le bâton. Après utilisation, il vous suffit de séparer les brins puis de les replier.

Ce système très ingénieux est le plus efficace, il est très résistant et durable. Ces bâtons sont également plus légers, notez que vous ne pourrez pas réajuster la taille de votre bâton. Il est recommandé d’utiliser ces bâtons sur un terrain plat ou avec peu de dénivelé.

d)      Monobrins

–> Pour toutes les activités pour une utilisation permanente du bâton

Ces bâtons sont plus solides et procurent de meilleures sensations mais ne sont pas réglables. Ils permettent d’accompagner les mouvements du haut du corps et de pratiquer une marche soutenue. Seul hic, ils sont plutôt encombrants et ne peuvent pas être portés sur le sac.

Nous vous recommandons ces bâtons :

–          Vous êtes un randonneur débutant : TSL, Ubaye

–          Vous êtes un randonneur confirmé :  Black Diamond – Trail Compact Trekking Pole

–          Vous débutez la marche nordique : TSL, Touri Stick

–          Vous êtes un passionné de marche nordique : TSL, Gymna Stick

–          Vous débutez en trail :  Black Diamond, Trail Back Trekking pole

–          Vous êtes incollable sur le trail : Black Diamond, Ultra Distance Trekking Pole

One comment

  1. […] bâtons de marche nordique jouent un rôle capital dans les randonnées d’hiver. En effet, ils permettent de renforcer […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solentbay